Histoire

Les mentions anciennes de Marigny sont : Madriniacus 8623, Marigniacus xie siècle3.

L'étymologie de Madriniacus indique qu'il se serait formé à l'époque gallo-romaine, il est composé d'un nom de personne romaine Matrinius issu de Matres "les Mères" + suff. -acus "domaine de". Le nom Madriniacus signifierait " le Domaine des Mères". Peut-être en raison de l'emplacement du village dans un vallon humide, anciennement marécageux, près des ruisseaux qui forment la Veude.

 

Marigny-Marmande fut citée pour la première fois sous le nom de « Marigniacus » au XIe siècle. Appelée par la suite « Marigny-sous-Marmande », du fait qu'elle formait un fief sous la tutelle de la cité médiévale de Marmande.

La paroisse de Marigny formait un fief qui relevait de Châtellerault, à la foi et hommage lige et une paire d'éperons dorés, du prix de quinze sols, à chaque mutation de seigneur.

Au XIVe siècle, le seigneur de Marigny, à cause de la 6ième  partie de la grande dîme d'Ingrandes, qui était attaché à son fief, avait le droit de passer, quand cela lui convenait, botté et éperonné et avec sa suite, dans le chœur de l'église du Chapitre de Notre-Dame de Châtellerault.

Au temps des gaulois , le lieu était appelé Mar-rin-iacum « endroit où se trouve une grande colline » ; le site accueille une villa gallo-romaine dès les premiers siècles de notre ère. L’appellation devient Marigniacus au XIème  siècle puis Marigny sous Marmande  au XVIIème en référence à la forteresse féodale de la commune de Vellèches dans la Vienne.

Le fief de Marigny appartenait en 1488, à Guyon de Saint-Julien, écuyer; en 1737, à Louis Douin de Noiré ; en 1778, à Marie-François de Noiré.

La paroisse fait partie du Poitou jusqu’à la Révolution de 1789. Après la Révolution, la commune prend son nom actuel et devient chef-lieu d’un  canton comprenant Ports-sur-Vienne, Pussigny, Antogny, Ponçay, Nancré et Vellèches. En 1801, le premier consul Bonaparte retrace les départements et, ce petit canton supprimé, la commune est rattachée à Richelieu. Elle doit sa grande superficie actuelle (3083 ha) au rattachement des communes de Ponçay en 1820 et Nancré en 1825.

En 1832, Marigny-Marmande a annexé les communes de Nancré et de Pontçay. Cette ville est édifiée autour de divers châteaux dont celui de Noiré et celui de Nancré dont il ne reste plus que la ferme.